Paroisse saint Jean Baptiste en Bresse

Lien paroissial durant la période de confinement

Textes pour ce dimanche de la divine Miséricorde

Actes des Apôtres 2, 42-47 ; Ps 117 ; 1Pierre 1, 3-9 ; Evangile selon St Jean 20, 19-31

Commentaire de l’évangile cf le lien : https://youtu.be/2DaKi-J2J-s


Le dimanche de la Miséricorde peut se percevoir comme la fête de l’irruption de Dieu dans nos vies. Certains pourront se reconnaître toujours un peu ailleurs, décalés et déphasés. Les portes sont fermées, et de la peur de ce monde au repli sur soi, il n’y a qu’un pas. Mais Dieu vient à nous : « la paix soit avec vous »… Chaque dimanche, les chrétiens nourrissent leur foi de la présence du Christ. Chaque dimanche, ils célèbrent la résurrection. Et cela doit se voir et s’entendre. La messe dominicale est ce qu’il y a de mieux pour se nourrir du Christ vivant pour le monde. Dimanche, c’est le jour de l’irruption d’une parole toujours neuve, de la vie retrouvée pour l’annoncer au monde entier ! L’Esprit est donné, la feuille de route est tracée. Chaque dimanche est un jour de mission…

                                                                                                                  (Extrait Magnificat d’avril p.171)

Actualité

« … En sortant du confinement, continuerons-nous de consacrer du temps à la prière, à l’intériorité, à nous préoccuper les uns des autres ou nous précipiterons-nous dans une frénésie de rencontres ? Chez bon nombre de soignants, de personnes chargées de l’entretien, et de personnels des supermarchés, il y a une grande inquiétude et aussi, je le constate, une forme de joie, car tout le monde est tendu dans un unique but. Les médecins accomplissent le cœur de leur vocation ; les hôtesses de caisse ne sont peut-être pas là par vocation mais elles assument, elles rendent le service qu’elles rendent toujours mais en ce moment, tout le monde réalise que ce service est précieux ! Le charme de ce moment, pourtant difficile, est que nous vivons concentrés sur un but qui nous unit et qui nous révèle que nous dépendons les uns des autres, quelle que soit notre place. Si modeste soit-elle, nous sommes poussés par quelque chose de plus grand. Mais nous en souviendrons-nous ?Cette épidémie est un signe supplémentaire de la nécessité de transformer notre système économique de production et de consommation. Pour un certain nombre, c’est l’occasion de retrouver quelque chose de plus profond qui les habitait et de prendre les décisions les plus profondes que le rythme de la vie ne permettait pas de prendre. Il y aura des conversions individuelles. Mais quel poids collectif ? Nous verrons bien. En tant qu’Église, nous ne sommes pas chargés de remplir les bancs de nos églises mais de guider au mieux les gens vers le salut.

                                                                              (Mgr Eric de Moulins-Beaufort dans La Vie)

 

Intentions de prière :   Que le Seigneur apporte patience et courage à tous les parents, tous les adultes qui s'occupent d'enfants pour que les quatre semaines de confinement supplémentaires se déroulent dans la paix et la joie.

Des familles de demandeurs d’asile avec de jeunes enfants sont encore à la rue à Mâcon alors qu’elles devraient avoir été hébergées et mises en confinement. Prions pour que les bénévoles des associations locales obtiennent de la Préfecture qu’elles soient mises à l’abri dans de bonnes conditions. Prions aussi pour Gaëtan, jeune paroissien actuellement en grand souci pour sa santé, et qui nous demande notre intercession fraternelle.

Prions également pour les défunts de cette semaine dans notre paroisse : Madame Marie Marcelline Goux.

Paroisse saint Jean Baptiste en Bresse

Lien paroissial durant la période de confinement

 Textes de la messe du dimanche de Pâques - année 2020
Cliquez le lien : https://youtu.be/55EV9CGDzzw

1)       « Nous avons mangé et bu avec lui après sa résurrection d’entre les morts »
                                                                                     (Actes 10, 34a.37-43)
2)       (Psaume 117 (118), 1.2, 16-17, 22-23)
      R/ Voici le jour que fit le Seigneur, qu’il soit pour nous jour de fête et de joie !
3)       « Recherchez les réalités d’en haut, là où est le Christ » (Colossiens 3, 1-4)
4)       Evangile : « Il fallait que Jésus ressuscite d’entre les morts » (St Jean 20, 1-9)

« … Pâques est le jour de la victoire de la foi sur le doute. Pierre et Jean entrent dans le tombeau. Il est vide. Jean voit et il croit. Il voit quoi ? Du vide. Et que croit-il ? Que Jésus est vivant ! Jean est notre frère aîné dans la foi. Parfois, nous ne verrons que du vide et, comme Jean, nous pourrons croire. La foi chrétienne est une foi de l’adhésion personnelle qui engage une relation. Le Dieu des chrétiens ne s’apprend pas, il se découvre. Le grand symbole pour notre foi n’est pas à chercher au terme d’une enquête, il est là, à portée de cœur. Ouvrons les yeux, nous cherchons des preuves, nous n’aurons que des signes. Et ces signes, c’est ce que nous sommes les uns pour les autres. Pâques, c’est la victoire du témoignage ».

                                    (Extrait de Magnificat du dimanche de Pâques p.183-184)

                                                                              Actualité

Des gens meurent du Covid-19 aujourd'hui. Mais hier, des gens mouraient aussi et nous n'y pensions pas. Des malades sont en train de se battre contre ce virus, comme tous ceux qui, chaque jour, depuis toujours, livrent bataille contre la maladie, avec l'aide d'un corps médical à bout de souffle et qui crie sa détresse depuis des années. Des personnes sont dans un isolement effroyable, dans les ÉHPAD notamment, ou les services de soins palliatifs, ou les prisons, et nombre d'entre elles étaient privées de visites bien avant le confinement. Toutes ces morts - physiques, sociales, spirituelles, celles de l'espoir, de l'amour ou de la compassion … nous devons les vaincre, elles et la peur qu'elles entraînent, dans ce grand cri de joie pascale : « Le Christ est ressuscité, et voici que règne la vie. Le Christ est ressuscité, et il n'est plus de mort au tombeau » (homélie de saint Jean Chrysostome). Restaurer l'espérance en l'amour plus fort que la mort, c'est à cela que Pâques nous appelle, que le Christ ressuscité nous invite aujourd'hui - mais pas plus qu'hier ni que demain. À la pandémie du mal, ripostons par l'espérance.(Extrait de l’interview de Christiane Rancé dans la Vie)

                                                                       Annonces

Actions de grâces pour les services rendus autour de nous (courriers envoyés à nos anciens en Ehpad, aux personnes détenues du Centre Pénitentiaire de Varennes le Grand, aux personnes isolées…), pour les malades guéris du covid-19, pour les travailleurs fidèles à leur poste, pour les bénévoles qui se sont proposés pour aider les agriculteurs, les maraichers, les éleveurs… et prions encore pour ceux qui d’une manière ou d’une autre travaillent à enrayer cette terrible épidémie.

Prions aussi pour les défunts de notre paroisse : cette semaine, pour M. Maurice Allayné.