« Chacun dans sa route »

« Pourvus de moyens salutaires d’une telle abondance et d’une telle grandeur, tous ceux qui croient au Christ, quels que soit leur condition et leur état de vie, sont appelés par Dieu, chacun dans sa route, à une sainteté dont la perfection est celle même du Père » (Concile Vat II, LG n° 11)….Ce qui importe, c’est que chaque croyant discerne son propre chemin et mette en lumière le meilleur de lui-même, ce que le Seigneur a déposé de vraiment personnel en lui…. La sainteté au fond, c’est le fruit de l’Esprit dans ta vie !

(Pape François dans l’Exhortation ‘’la joie et l’allégresse’’)

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Annonces 8 juillet 2018.pdf)Annonces 8 juillet 2018.pdf[ ]280 Ko

Rencontre avec un sage

Socrate avait dans la Grèce antique, une haute réputation de sagesse. Quelqu’un vint un jour trouver le grand philosophe et lui dit : «sais-tu ce que je viens d’apprendre sur ton ami ? 

 -Attends un instant. Avant de commencer, peux-tu me dire si tu as fait passer ce que tu vas me dire par les trois tamis ? 

-Les trois tamis ?

-Le premier tamis est celui de la vérité. As-tu vérifié si ce que tu veux me dire est vrai ?

-Non, j’en ai simplement entendu parler…. 

-Tu ne sais donc pas si c’est la vérité. Essayons de filtrer en utilisant un autre tamis, celui de la bonté. Ce que tu veux m’apprendre sur mon ami, est-ce quelque chose de bon ?

-Ah non, au contraire !

-Donc, continua Socrate, tu veux me raconter de mauvaises choses sur lui et tu n’es même pas certain qu’elles soient vraies. Tu peux peut-être encore passer le test, car il reste un tamis, celui de l’utilité. Est-il utile que tu m’apprennes ce que mon ami aurait fait ?

-Non, pas vraiment.

-Et bien ! dit Socrate en souriant, si ce que tu as à me dire n’est ni vrai, ni bon, ni utile, je préfère ne pas le savoir, et quant à toi, je te conseille de l’oublier ... »

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Annonces-1er-juillet.pdf)Annonces-1er-juillet.pdf[ ]276 Ko