Père Veuillet

Paroisse St Jean-Baptiste en Bresse

Obsèques du P. Michel Veuillet - Intervention du P. André GUIMET

4 décembre 2018

De Ratenelle, où Michel est né en 1936 à Ratenelle où il sera inhumé ce matin, c’est un Bressan qui a servi comme prêtre sa Bresse natale. Il l’a quittée pour le temps de formation au(x) séminaire(s), et pour le service militaire qu’il a accompli pendant la guerre d’algérie (27 mois de 1957 à 1959), d’où « La marche des soldats » qui nous a accueillis.

Il est ordonné prêtre en 1963 pendant le Concile. Cela va colorer tout son ministère : faire découvrir aux chrétiens la participation renouvelée à la liturgie, faire goûter la parole de Dieu. Et aller à la rencontre des autres, de tous ceux qui ne sont pas réunis dans nos églises pour être en conversation avec eux.

Il est vicaire à Mervan jusqu’en 1969, puis curé de La Chapelle-Thècle, Bantanges et Rancy jusqu’en 1981. Il s’éloigne un peu pour être curé de St Germain du Plain, Baudrières, St Etienne en Bresse. En 1996, on lui ajoute La Frette, Simandre et Orme.

Il voit se constituer de nouveaux ensembles, dans la recherche des nouvelles paroisses. En 1998, il devient curé de l’ensemble paroissial Montpont-Romenay puis premier curé de la paroisse St Jean-Baptiste en Bresse en 2001. C’est ici qu’il termine sa charge de curé.

Et je le reçois comme prêtre auxilliaire à Tournus en 2008, où il servira avec force les habitants d’Outre Saône : pour la première fois, il a franchi notre rivière-fleuve; heureusement, les fenêtres de son bureau à la cure ou de son appartement donnaient sur la Bresse, qu’ainsi il n’oubliera pas.
Je garde de lui ce souvenir d’un homme libre, en particulier à l’égard de ses supérieurs (tous ceux qui sont envoyés par Autun) mais d’un grand respect pour les tâches et les personnes qui lui sont confiées.

En 2012, il se retire à Rancy, dans cette chère paroisse. Il se réjouit de ce que le Pape François dit et écrit; il y voit une confirmation de son ministère de prêtre diocésain, de « curé de campagne » comme le Pape parle d’ « hôpital de campagne ».
C’est là qu’il rencontre la maladie. Longue hospitalisation à Châlon, à l’hôpital privé Ste Marie, puis chez son frère Jean à La Chapelle-Thècle où Jean et les siens l’ont veillé le plus longtemps possible.
Et il reste dans sa paroisse; en 2017, il entre à l’EHPAD de Romenay jusqu’à sa mort.

Nous allons entendre maintenant Madeleine nous parler des souvenirs de leurs enfants avec le P. Veuillet et nous écouterons une chanson que Michel Veuillet aimait beaucoup (« La montagne » de Jean Ferrat)



Horaires des messes

Tous les horaires des messes dans les 14 villages de la paroisse.

Voir les horaires