DIMANCHE 26 JUILLET 2020   17ième DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE
Lecture du premier livre des Rois (3, 5. 7-12)
« Tu m’as demandé le discernement »
Psaume118 « De quel amour j’aime ta loi, Seigneur ! »
Lettre de St Paul apôtre aux Romains (8, 28-30)
« Il nous a destinés d’avance à être configurés à l’image de son Fils »
Alléluia. « Tu es béni, Père, Seigneur du ciel et de la terre,
Tu as révélé aux tout-petits les mystères du Royaume ! » Alléluia.
Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (13, 44-46)
« Il va vendre tout ce qu’il possède, et il achète ce champ »


Le trésor et la perle

Voici deux petites paraboles jumelles, de construction symétrique : celle du trésor et celle de la perle. Toutes deux mettent en relief l’engagement requis par le Royaume des Cieux. Centrées, non pas sur les choses (le trésor caché ou la perle rare), mais sur les personnages et leur comportement, elles mettent en scène l’une un pauvre journalier qui travaille la terre d’autrui, l’autre un marchand dont le commerce de luxe suppose de grandes possibilités financières.

Au hasard d’un labour, le journalier trouve en terre (la terre servait alors… ou déjà de coffre-fort contre les raids des pillards) un trésor caché. Un trésor si inestimable qu’il vaut la peine de tout vendre pour acquérir le champ qui le recèle : « dans sa joie, l’homme va vendre tout ce qu’il possède et il achète ce champ. »

Il en va de même de la perle de grande valeur. Sa découverte amène le marchand à tout vendre pour la posséder, à renoncer même à être marchand pour devenir l’heureux possesseur de cette merveille unique : « il va vendre tout ce qu’il possède et il achète la perle ».

Deux images qui frappaient les imaginations orientales ! Elles veulent surtout mettre en relief la valeur hors-pair de ce Royaume annoncé par Jésus : pour y accéder, cela vaut la peine de tout abandonner pour y entrer.

Par deux fois Jésus nous invite à la radicalité : vendre tout ! Ce petit mot « tout » indique bien un absolu, tranchant comme un glaive. La vie chrétienne ne peut pas être une vie à moitié, une vie de demi-mesures. Nous admirons volontiers le sportif qui se prive de quantité de choses pour battre un record, ou le savant qui sacrifie tout le reste et passe des heures et des heures à son laboratoire pour découvrir enfin le remède qui viendra à bout du Covid-19 ! Oui, Jésus voudrait que nous choisissions le Royaume de Dieu de cette manière-là, radicale, totale. Ce renoncement n’est pas un dépouillement morose, ce n’est pas un sacrifice fait par devoir parce qu’il n’y a pas moyen de faire autrement. Non, pour Jésus, celui qui se dépouille de tout le reste pour acquérir Dieu le fait dans sa joie ! Ça vaut la peine de renoncer à des choses moins importantes pour choisir une chose essentielle. Il n’y a pas de bonheur plus merveilleux, plus inouï que de gagner la perle fine de l’amour infini. C’est une chance, une bonne nouvelle !

Ces deux petites paraboles nous rejoignent tous au cœur de notre vie. Elles nous posent une question fondamentale… et embarrassante : à quoi attachons-nous du prix ? Quel est notre trésor ? Où mettons-nous notre énergie ? Au service de quoi ?

Le jeune Roi Salomon (première lecture) a su opter jadis pour la grâce d’un cœur attentif, d’un cœur intelligent et sage au service du peuple qui lui était confié.

Et nous, qui sommes destinés par le Père à être l’image de son Fils (deuxième lecture), saurons-nous aujourd’hui faire résolument l’option du Royaume ? La vérité de l’Evangile vient toujours bousculer quelques-unes de nos sécurités et remettre en question certaines manières de fonctionner au gré de nos habitudes ou de ce que nous considérons comme nos avantages. Ayons le courage de la lucidité.

  • Esprit Saint
  • Jeunesse éternelle de l’homme
  • Inspire à chacun de nous de tirer de son expérience passée
  • Le courage de recommencer chaque matin
  • À préparer le Règne de l’amour qui vient. Amen

Père André AUDUC

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (200725-17 TO A 2020 HOMELIE 01.pdf)200725-17 TO A 2020 HOMELIE 01.pdf[ ]294 Ko