DIMANCHE 24 MAI 2020  *  7ème DIMANCHE DE PÂQUES

Livre des Actes des Apôtres (1, 12-14)

« Tous, d’un même cœur, étaient assidus à la prière »

Psaume 26

« J’en suis sûr, je verrai les bontés du Seigneur sur la terre des vivants. »

Première lettre de saint Pierre apôtre (4, 13-16)

« Si l’on vous insulte pour le nom du Christ, heureux êtes-vous »

Alléluia. Alléluia. « Je ne vous laisserai pas orphelins, dit le Seigneur ;

je reviens vers vous, et votre cœur se réjouira. » Alléluia

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (17, 1 b -11 a)

« Père, glorifie ton Fils »

Nous venons d'entendre ce que la Tradition appelle "la prière sacerdotale de Jésus". Au moment d'entrer dans le grand silence de la Passion, le Christ, à haute voix, parle à son Père. Il prie. Et cette prière est une spirale d'amour, un tourbillon de feu qui nous absorbe et nous entraîne au cœur même du cœur du Père, car nous sommes présents dans cette prière du Christ.

D'ailleurs entre ascension et Pentecôte, temps de l'absence du Christ marqué d'une promesse, temps de l'attente et de l'espérance, tout parle de prière !

La nécessité de la prière, l'urgence de la prière ! Ils étaient "assidus à la prière…" nous ne savons plus bien ce que cela veut dire avec nos arrivées parfois tardives, nos participations irrégulières, aléatoires, nos places clairsemées, éloignées ou distantes malgré le geste de paix, nos départs prématurés… Je caricature….

Assidus à la prière ! Le Christ prie son Père et au cœur de sa prière, il y a l'Homme, toute l'humanité, hommes, femmes, enfants : "Je prie pour eux, pour ceux que tu m'as donnés. Donne-leur la vie éternelle – la vie éternelle c'est qu'ils te connaissent, Toi et Celui que Tu as envoyé !»

Le monde de la prière est le monde de la relation, de la con-naissance –naître avec-, de la com-union –être en union avec. Cette relation, cette connaissance, cette communion, elle naît d'un échange, elle ouvre sur un échange, un don (et nous sommes là si près du sacrement de mariage). "J'ai fait connaître ton nom aux hommes… ils ont gardé fidèlement ta Parole… maintenant ils savent… ils ont cru…" Jn 17/8

Voilà la vie éternelle déjà commencée en nous et par nous.

Cette vie éternelle résulte d'une double démarche : celle de Jésus qui la donne et celle de l'homme qui accepte de la recevoir et en vit au quotidien par la foi. D'où cette accumulation de verbes-actifs : (vous les avez lus, entendus, je les rappelle) connaître, garder, savoir, recevoir, croire, ce qui veut dire que la vie éternelle n'est pas quelque chose qui se situerait au-delà de la mort, mais qu'elle s'épanouit déjà dans la lumière d'une vie quotidienne toute disponible à cet accueil de la grâce !

            Devant ce courant d'amour de Dieu, j’ai envie de dire -ce torrent d’amour- l'homme reste pourtant libre : souvenons-nous : "la lumière est venue dans le monde et les ténèbres ne l'ont pas accueillie."

En chacun d'entre nous il y a une part de ténèbres qui parfois n'accueille pas le Christ selon son attente. C'est pour cela qu’il prie son Père afin que la lumière existe et qu'elle vienne en chaque homme : "Pour qu'ils aient ma joie en plénitude" ajoute-t-il. "Je prie, Père, pour ceux que tu m'as donnés parce qu'ils sont à toi ; garde-les dans ton nom… et il avait déjà dit : "pour qu'ils aient la vie en abondance."

Avez-vous enregistré les mots-clefs : connaissance, communion, vérité, lumière, joie, nom, tout cela englobé dans le maître-mot 'la gloire' qui est la densité, le poids de l'amour en acte !

D’où la Parole du Christ "Père, je t'ai glorifié sur la terre, car j'ai accompli l'œuvre que tu m'avais donnée à faire."

Parole qu'il allait ratifier le lendemain au Golgotha en cet ultime expression « Tout est accompli !»

            Et voici désormais que la mission nous incombe. À nous maintenant d’accomplir cette œuvre parmi et pour les hommes, nos frères : n'a-t-il pas dit : "Comme tu m'as envoyé dans le monde, je les envoie dans le monde… je prie pour ceux qui, grâce à leur parole, croiront en moi".

Dimanche dernier, l'Apôtre Pierre nous disait : "Soyez capable de rendre compte de l'espérance qui est en vous !" C’est à nous qui portons le nom de Chrétien que Pierre nous le demande aujourd'hui : à nous d'annoncer la Parole de Vie, et il ajoute : "Pour que tout homme soit en communion avec nous, comme nous, nous sommes en communion avec le Père par le Fils."

À nous, non seulement de dire mais de montrer, au nom de notre foi de chrétien, que la vie humaine se construit dans la relation vraie, se nourrit de communication, est communion. Tout l'édifice repose sur la confiance. Je crois en l'autre parce que j'ai confiance en lui. J'ai confiance en lui parce que je sais qu'il n'a pas le désir de me tromper même s'il est faillible… Par la confiance donnée, la liberté de chacun et le respect de l'autre deviennent les maîtres-mots. La communication se nourrit alors de vérité. La relation devient communion, union respectueuse du parcours et de l'intime de chacun.

Faut-il préciser que ce qui vaut des relations entre les personnes, vaut tout autant pour la société entière et les relations entre nations ! N’est-ce pas ce que nous sommes en train de découvrir à travers cette pandémie provoquée par un minuscule virus ?

Le Chrétien serait infidèle à sa foi s'il n'offrait au monde ce qui le libère. Il ne faut pas garder le don de l'Évangile, don d'amour et de vérité, uniquement pour soi-même. On doit l’offrir !

L'Apôtre Jean, dès le début de l'Eglise, témoigne que si l'être humain est un être de relation, de communication, de communion, c'est parce que Dieu l'est lui-même et qu’il nous appelle à communier à sa vie. Comment alors ne pas proclamer cette Bonne Nouvelle sur les toits ? Comment ne pas partager une telle foi, une telle espérance, un tel amour avec toutes et tous ?

            Dans un monde en quête de sens, notre devoir, notre mission est de témoigner par tous les moyens que la Vérité est Jésus Christ et que cette Vérité rend libre.

Que l'Esprit Saint nous donne le courage de le faire ! AMEN !

Père Yves Bachelet

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (200524-7 Paques A 2020-01.pdf)200524-7 Paques A 2020-01.pdf[ ]418 Ko