21° Dimanche du Temps Ordinaire – 22 août 2021

Livre de Josué Jos 24, 1-2a.15-17.18b)
« Nous voulons servir le Seigneur, car c’est lui notre Dieu »

Psaume 33
R/ Goûtez et voyez comme est bon le Seigneur

Lettre de St Paul aux Éphésiens Ep 5, 21-32
« Ce mystère est grand : je le dis en référence au Christ et à l’Église »  

Alléluia. Alléluia.

"Tes paroles, Seigneur, sont esprit et elles sont vie ; tu as les paroles de la vie éternelle."
Alléluia.

Évangile de Jésus Christ selon St Jean Jn 6, 60-69
« Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle »


Autrefois lorsque des tribus avaient décidé de faire alliance, elles se rassemblaient en pleine nature. Le prêtre saisissait un tesson d'argile. Au cours de la célébration, il le cassait sur un rocher en autant de morceaux qu'il y avait de tribus. Et chaque chef de tribu recevait alors la part qui lui revenait. Lors de l'assemblée suivante, chaque tribu devait apporter son morceau de tesson. Au cours de la célébration de l'alliance le prêtre rassemblait tous les morceaux afin de reconstituer le tout.

Ceci est à l'origine du mot "symbole" (en grec sun-bollon = littéralement avec son morceau).

Nous avons gardé ce mot "symbole" pour désigner notre Profession de Foi appelée "symbole des apôtres" chaque chrétien étant invité à offrir sa part.

  • Dans la première lecture que la Bible appelle volontiers l'Assemblée de Sichem, Josué réussit à rassembler toutes les tribus : celles qui ont vécu le départ d'Égypte et la traversée fameuse de la Mer Rouge, et celles qui n'avaient jamais quitté le pays d'Israël. Elles sont de même culture, voire même de cultures différentes. Et Josué dit au peuple rassemblé : "Choisissez aujourd'hui qui vous voulez suivre : moi et les miens – ajoute-t-il – nous voulons servir le Seigneur ! "

Cette question de confiance va provoquer une véritable Profession de Foi. "Plutôt mourir que d'abandonner le Seigneur."

  • À sa manière dans la deuxième lecture, l'Apôtre Paul réveille la foi des Éphésiens au Christ et à l'Église.

Puisque vous avez fait le choix du Christ, leur dit-il, vivez-en toutes les conséquences dans votre vie quotidienne, à commencer par la vie de couple. Apprenez à vivre une dépendance d'amour qui vous conduise au respect réciproque.

  • L'Évangile enfin reprend le même thème. Le Christ vient d'affirmer avec force des paroles pas très bien comprises par beaucoup : "Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle."

L'Évangile nous dit que beaucoup de disciples à l'écoute de ces paroles s'écrièrent : "cela est intolérable… Comment peut-il donner son corps à manger ?" Et ils le quittaient.

Ils n'avaient pas compris que les paroles de Jésus sont Esprit et Vie. Il ne nous invite pas à être des anthropophages mais à accueillir son Corps de Ressuscité.

"Quand tu communies- disait St Augustin- tu deviens ce que tu es : le Corps du Christ." C'est pourquoi dans l'Évangile, Jésus pose -comme Josué- la question de confiance à ses disciples : "Voulez-vous partir vous aussi ? "

Ce qui provoque la fameuse profession de Foi de Pierre : "Seigneur vers qui pourrions-nous aller ? Tu as les Paroles de la vie éternelle ! Quant à nous, nous croyons et nous savons que tu es le Saint, le Saint de Dieu".

Le Christ n'aura pas donné sa vie pour rien. Regardez le grain de blé : enfoui dans la terre, il meurt… et de sa mort jaillit une vie multipliée par 10, 30, 50 ou cent.

Le Christ, lui aussi, est mort seul, lui, le Fils unique et Dieu le Père l'a ressuscité en multitude. Le Christ, tête d'un Corps aux dimensions de l'humanité, s'entraîne à renaitre par le bain du baptême et en Parole de Vie.

Ce Corps aujourd'hui, c'est moi, c'est vous, et nous voilà tous appelés à la Vie éternelle dans le sillage du premier-né d'entre les morts.

Cette Église-Espérance faite de médiocres et de saints, Jésus l'a aimée passionnément. Il voulait se la présenter à lui-même, resplendissante, sans taches ni rides ni défauts. Il la voulait sainte et irréprochable, nous donnant ainsi la mesure de l'Alliance rêvée par Dieu depuis la création du premier couple humain à son image et à sa ressemblance.

Cette Église, notre Église c'est nous tous aujourd'hui avec notre poids de péché et notre sainteté ; en célébrant l'eucharistie, le Christ renouvelle sans cesse l'Alliance qu'il a scellée dans son sang.

En disant dans un instant le "Je crois en Dieu", pensons à la part, au morceau de tesson que nous apportons, car nous sommes ensemble le Corps du Christ et demandons au Ressuscité de raviver la foi de tous et de chacun. Amen !

Père André AUDUC

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (210822-21 TO B HOMELIE-00.pdf)210822-21 TO B HOMELIE-00.pdf[ ]263 Ko