Bienvenue !
Paroisse Saint Jean-Baptiste en Bresse
La paroisse Saint Jean-Baptiste en Bresse fait partie du diocèse d'Autun et du doyenné de Bresse. Elle compte 14 clochers.

CONTACTER LA PAROISSE


Cure de Cuisery
88 rue de l'église, 71290 Cuisery
Tél. : 03 85 40 06 24
Mobile : 06 44 74 54 41

Les permanences sont assurées à la cure de Cuisery :
  • Mardi 9h30 - 11h30 (sauf durant les vacances scolaires)
  • Samedi 9h30 - 11h30

J'envoie un email

Je consulte tous les contacts

Diocèse d'Autun                                                                                                                                                                                                                                 
L'Evêque                                                                                                                                                                                                                                               



Aux prêtres, diacres, consacrés, LEME,
aux catholiques du diocèse d’Autun
et aux amis de l’Eglise en Saône-et-Loire


Autun, le 1er mai 2020
En la fête de Saint Joseph, travailleur


                Chers frères et sœurs,
                Chers amis,


                En ce début du mois de mai, notre pays entre dans une période délicate, celle d’une sortie progressive du confinement. Le monde reste frappé par un fléau qui semble encore loin hélas d’avoir décoché ses dernières flèches douloureuses. Nous connaissons les décisions prises par le gouvernement, elles sont dictées par un double objectif bien compréhensible : celui de protéger les citoyens contre le COVID-19, et celui de reprendre dans un cadre évolutif les activités générales. Je n’insiste pas sur ces décisions. L’Eglise catholique les respectera.


                Comme vous le savez, le gouvernement a voulu que la mise en œuvre du plan de déconfinement soit adaptée et modulable localement, en fonction de l’évolution de l’épidémie et toujours en partenariat avec les pouvoirs publics locaux.


                Par cette lettre, je veux simplement éclairer des demandes ou des interrogations de beaucoup parmi vous concernant notre pratique liturgique et sacramentelle, notre possibilité de rencontre catéchétique avant l’été, et notre service concret des malades et des personnes isolées.

 

            Prier


                Les églises et chapelles sont des lieux heureusement ouverts, dans lesquels il est si important de pouvoir s’arrêter pour s’asseoir, et prier. J’exprime ma profonde reconnaissance aux « personnes de cœur » qui entretiennent, nettoient et fleurissent les églises, « maisons de prière pour tout le peuple ».

                Je recommande, tout spécialement, qu’en ce mois dédié à la Vierge Marie, ceux et celles qui le voudront, puissent aller y prier.


                Dans les paroisses, je demande que des prêtres se rendent disponibles, avec les précautions sanitaires que nous respecterons strictement, pour entendre les confessions. Ce sacrement du pardon est un sacrement de guérison chrétienne. Pourquoi attendre pour le recevoir ? Ce sera un acte de foi entre un frère ou une sœur baptisé et un prêtre qui ne dérogera pas à ce qui nous est demandé d’observer.


                Durant cette période, je propose aussi, à titre exceptionnel, que chaque dimanche un père ou une mère de famille puisse, avec la bénédiction du prêtre recevoir l’eucharistie à l’église dans une custode et la porter à la maison afin d’y célébrer une liturgie familiale comportant la
communion eucharistique. Cette pratique est fondée dans la tradition chrétienne lors d’un empêchement de se joindre aux autres à l’église.


                Je rappelle qu’il n’est pas autorisé actuellement et jusqu’à nouvel ordre, de célébrer dans les églises les offices liturgiques publics, à l’exceptiondes funérailles en se limitant à vingt participants.


            La messe chrismale


                Je respecterai évidemment cette règle, en renonçant par conséquent à convoquer le peuple chrétien et les prêtres à la cathédrale d’Autun cette année pour la messe chrismale. Mais il faut toujours rechercher un bien à travers une situation éprouvante. C’est pourquoi samedi matin 16 mai, je vous donne rendez-vous par la prière dans vos maisons, pour qu’ensemble, peuple de Dieu en Saône-et-Loire avec les prêtres, les diacres et les consacrés, nous posions cet acte de foi et encouragions les prêtres et l’évêque dans le renouvellement des promesses de leur ordination.


                Je m’adresserai d’abord à vous tous à 9h, en vidéo accessible sur le site internet du diocèse. J’écouterai avec vous et méditerai un passage de l’Ecriture sainte. Nous réfléchirons, à la lumière de la foi, de quelle manière nous sommes poussés à vivre davantage notre vocation chrétienne actuellement. A 10h, je célébrerai dans la cathédrale cette messe chrismale qui sera retransmise intégralement en direct sur le site internet du diocèse. Les prêtres avec l’ensemble du peuple de Dieu pourront s’unir depuis chez eux à cette célébration. Nous prierons ce jour-là plus spécialement pour François et Osvaldo dont j’aurai l’immense joie de célébrer l’ordination presbytérale le 28 juin prochain à la cathédrale d’Autun.


                Pour la remise aux paroisses de l’huile des catéchumènes, l’huile des malades et l’huile parfumée des baptêmes et des confirmations, je me rendrai moi-même en paroisse dans les jours qui suivront le 16 mai afin de les apporter à chaque curé qui pourra réunir à cette occasion un petit groupe de son choix.

            Baptêmes et confirmations


                Je pense aux jeunes dont la confirmation était prévue en avril, mai ou juin. Je pense aux catéchumènes adultes et aux adultes qui attendaient de recevoir la confirmation début juin. Les circonstances nous imposent de reporter ces célébrations. C’est pourquoi, après avoir pris conseil notamment des curés concernés par un baptême d’adulte cette année et avoir reçu l’encouragement d’Anne Perrot, responsable diocésaine du catéchuménat, je vous invite à unecélébration diocésaine du baptême et de la confirmation le dimanche 4 octobre à Taizé lors des grandes retrouvailles que nous aimons vivre dans l’esprit du service.

            Catéchèse et partage de la Parole de Dieu


                J’encourage les catéchistes et les animateurs d’aumônerie à continuer de transmettre l’évangile aux enfants et aux jeunes leur permettant ainsi de grandir dans la foi et de se préparer aux sacrements, de sorte que les célébrations des premières communions et profession de foi
puissent se dérouler dès que ce sera possible.


                J’encourage aussi les groupes de prière, les groupes d’étude et de partage de la Parole de Dieu à se réunir, dès que cela sera possible, en petit nombre pour fortifier le goût de la vie chrétienne.

 

            Le pèlerinage de Lourdes, les malades et les personnes isolées


                Le pèlerinage de Lourdes, au mois de juillet, adoptera une forme nouvelle. Je me rendrai sur place, si la situation sanitaire le permet, avec une délégation de pèlerins de notre diocèse. Je demande aux hospitaliers de revêtir la tenue de service et de se rendre disponibles auprès des personnes âgées, isolées ou malades qui manifesteront le désir de vivre dans leur lieu habituel de résidence un pèlerinage intérieur. Une équipe autour de Christine Clerc, directrice des pèlerinages, établira une proposition en ce sens.


                Cette lettre est aussi l’occasion de vous dire combien, tous ces temps-ci, j’admire les gestes généreux et solidaires posés partout dans notre pays, et combien je sens que la prière et l’amour concret sont l’appui de nos existences.


                Avec ma très fraternelle confiance,

                                                                                             

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (200501-courrier évêque deconfinement[2254].pdf)200501-courrier évêque deconfinement[2254].pdf[ ]130 Ko