L'église de Montpont

Bienvenue à l'église de Montpont

L'église de Huilly-sur-Seille

L’église se compose d’une nef, d’une travée de chœur et d’une abside en hémicycle de style roman.

L'église de l'Abergement de Cuisery

Bienvenue à l'église de l'Abergement de Cuisery

L'Église de Cuisery

Bienvenue à l'église de Cuisery

L'église de Brienne

La commune de Brienne qui s’appelait autrefois « Briana » compte actuellement 444 habitants.

St Jean-Baptiste en Bresse

L'église de La Genête

Bienvenue à l'église de La Genête

L'église de Loisy

Bienvenue à l'église de Loisy
Fév 04 2019

Rencontre avec Frère Grégoire-Marie

Rencontre avec un Frère

engagé auprès des jeunes migrants

de Saône et Loire






Jackie Plesse : Frères Grégoire-Marie vous avez une belle expérience d’accompagnement avec quelques jeunes migrants, en demande d’asile pour certains depuis plusieurs années. Pouvez-vous nous donner quelques témoignages de ce chemin parcouru avec eux ?

Frère Grégoire : En effet, après avoir vécu au Sénégal pendant douze années, je suis revenu à la Maison Mère à Rimont et j’ai fait connaissance de jeunes africains se préparant à la confirmation avec la paroisse Saint Paul de Chalon. Monseigneur Benoît Rivière me proposa alors d’avoir un œil sur eux pour le suivi de leur cheminement et huit mois plus tard, mon Prieur m’a demandé d’œuvrer au sein du Service diocésain de la Pastorale des Migrants.

JP : Nous pouvons penser que ces jeunes migrants ne sont pas tous chrétiens !

FG : Bien sûr ! Beaucoup d’entre eux sont musulmans, venus du Soudan du Sud, d’Erythrée et d’ailleurs. Souvent eux-mêmes persécutés par les islamistes locaux. Mais certains de ces migrants sont chrétiens, coptes, parfois issus d’Eglises évangéliques et à ma connaissance il y a aussi beaucoup de catholiques.

JP : Vous m’avez dit qu’ils avaient souhaité venir vivre la fête de l’Assomption avec votre Communauté !

FG: En effet ils aiment Maryam que nous appelons Marie et que nous célébrons dans notre Eglise. Les musulmans la vénèrent à leur manière et ils ont souhaité venir prier ce 15 août avec nous, mais n’ont pas pu car l’hôtellerie était hélas fermée à cette période. Ils y viennent à d’autres moments, et certains après-midi nous jouons au football ensemble, deux équipes formées de ces jeunes mélangés aux Frères. Un moment de joie et de détente important pour eux, moment qui les change de leur quotidien dans les logements HLM où la préfecture les loge depuis qu’ils ont demandé le statut de réfugiés.

JP : En plus de ces rencontres fraternelles, vivez-vous d’autres occasions de retrouvailles avec eux ?

FG : Depuis le 19 août, ils viennent chaque mois et l’option de notre Communauté vis-à-vis de ces jeunes migrants est de leur offrir des occasions de sortir de leur « bulle » ! Leur permettre de mieux faire connaissance avec la société qui les entoure et qui sera peut être un jour la leur, si leurs démarches aboutissent positivement : c’est ainsi, qu’avec non seulement l’accord mais aussi les encouragements de l’association Le Pont, l’organisme officiel qui les accompagne pour le compte de la préfecture, nous sommes allés ensemble visiter le musée de le Verrerie au Creusot : ils y ont découvert, en plus du cristal et tout ce qui tourne autour de la métallurgie, que d’autres migrants étaient venus longtemps avant eux, pour y travailler dur et pour peupler la région ! Une visite culturelle et historique !

JP : Par ces sorties, vous créez des ponts entre eux, en attente de connaitre leur avenir, et notre société, très différente de la leur en général.

FG : Exactement ! La plupart d’entre eux viennent de régions agricoles pauvres, loin de notre monde technologique, d’autres étaient militaires, d’autres étudiants. Pour eux notre société est surprenante sur de nombreux plans. Mais ils ont soif de découvertes. Heureusement d’ailleurs que nous avons des amis qui les soutiennent dans leur désir d’apprendre le français, comme Sandra, une Oblate de Saint Jean qui leur donne régulièrement des cours. Elle a aussi eu l’idée de rassembler les 4 jeunes qu’elle accompagne pour un repas à Noël.
Ils sont aussi aidés pour tout ce qui concerne les démarches administratives, souvent complexes : j’ai moi-même accompagné à plusieurs reprises tels ou tels à Paris pour leurs rendez vous à l’OFPRA ou à la CNDA. Ou pour des choses plus « simples », comme la recherche de logements, en lien avec le diacre Jean Boulet du Creusot. Ou les véhiculer pour des visites médicales à l’hôpital du Creusot. Et je peux vous dire qu’ils sont reconnaissants à la France pour ce qu’ils découvrent ainsi et qui les intègre peu à peu !
  • Fêtes
  • Solidarité
La fête de la Paroisse a trouvé refuge dans la salle des fêtes de Romenay...



Pour l’Eglise catholique personne n’est étranger, personne n’est exclu, personne n’est lointain



SUIVRE L'ACTU SOLIDARITÉ

Horaires des messes

Tous les horaires des messes dans les 14 villages de la paroisse.

Voir les horaires

Agenda

19
Fév
Salle paroissiale de Sornay

19
Fév
Salle paroissiale de Sornay

28
Jui
Fête de la paroisse à la Paillotte

Acteurs de la Paroisse

Paroles d'hommes

Des textes à méditer, des lectures à partager, des débats

Retrouvez dans cette rubrique une sélection de textes réalisée par l'équipe paroissiale, en fonction de l'actualité.
Vos contributions sont les bienvenues !
 Envoyez vos suggestions.

DÉCOUVRIR LES TEXTES !

Le synode diocésain

 Le synode diocésain a lieu du 4 octobre au 26 novembre 2017.

En savoir plus

Combien donner ?

Comment participer aux besoins de la paroisse à l’occasion des grandes étapes de la vie chrétienne : baptême, mariage, funérailles ?

Le montant des offrandes

Connexion

Les funérailles

Aujourd'hui vous souhaitez vous adresser à l'Église catholique pour des funérailles religieuses dans notre paroisse de St Jean-Baptiste en Bresse.
 

En savoir Plus

Appel aux dons

Denier du Culte

« Donner à l'Eglise est un moyen de signifier son appartenance et l'intérêt que l'on accorde à sa mission » : éclairage de Mgr Pascal Delannoy, évêque de Saint-Denis
En sAvoir plus sur le denier du culteJe fais un don !