Journée du migrant du 19 janvier 2014

« Pour l’Eglise catholique personne n’est étranger, personne n’est exclu, personne n’est lointain » (Paul VI en 1966) 


C’est en 1914 que le pape Benoit XV instaura la première Journée du migrant et du réfugié, alors que les combats de la première guerre mondiale jetaient sur les routes de la migration quantité de populations. Ce dimanche 19 janvier, deuxième dimanche après la fête de l’Epiphanie, l'Eglise universelle célèbra donc la 100ème Journée Mondiale du Migrant et du Réfugié ! Tout comme dans les autres diocèses, chez nous aussi plusieurs paroisses se sont mobilisées à cette occasion, invitant largement les personnes de leur secteur appartenant aux communautés issues de la migration, à partir du thème que le pape François avait proposé à cette occasion par son message : « Migrants et Réfugiés, vers un monde meilleur ». "afin que nous puissions être aidés à vivre ensemble devant Dieu-au même moment-un jour de prière, d'action et de sacrifice pour la cause des migrants et des réfugiés".comme le rappelle le n.72 de l’Instruction Erga Migrantes Caritas Christi (La charité du Christ envers les migrants), publiée le 3 mai 2004. En effet les éléments que la plupart des médias nous offrent presque en continu sur la situation des migrants n’aident pas à nous faire une juste opinion sur le phénomène des migrations actuelles et rien ne vaut la rencontre ! Et comme le déclarait Mme Jaklin Pavilla, adjointe du p. Lorenzo Prencipe, (directeur du Service National de la Pastorale des Migrants), « pour ne plus voir des chiffres mais des hommes, il faut des témoignages » !

C’est ainsi que les paroisses Saint Jean et Saint Mathieu en Pays Moncellien se mobilisaient pour célébrer cette Journée : plusieurs rencontres entre le p. Jean-Robert, curé du lieu, l’équipe d’animation liturgique, des membres de la communauté polonaise et leur aumônier le p. Tomacz, de la communauté portugaise, italienne, vietnamienne, des représentants des pays d’Afrique présents sur ces paroisses, des Gens du Voyage ainsi que le délégué de l’évêque pour le Service des migrants, se sont retrouvés au cours des semaines qui ont précédé ce 19 janvier. Cela pour faire de cette célébration eucharistique et du pot de l’amitié qui a suivi, non pas seulement une célébration vivante et joyeuse, mais un temps fort de rencontres avec des hommes et des femmes vivant par leur expérience de la migration, et cela souvent depuis des années, cette recherche de ce monde meilleur ! Prières, chants et lectures des textes en plusieurs langues, processions, homélie et témoignages…..nous permettaient d’un peu mieux vivre la richesse de la catholicité de l’Eglise locale ! Chacun pouvant mettre ses talents, sa grâce, ses dons, sa voix, au service de tous et du Seigneur ! Les enfants, venus assez nombreux (photo), portant ces panneaux qui nous rappelaient par leur titre, si cela était encore nécessaire, les difficultés, les noirceurs, les obstacles de toutes sortes rencontrés, mais également les joies, les consolations, les fins de galère que les solidarités multiples dans le compagnonnage et souvent l'amitié, leur permettaient de vivre dans leur quotidien ! Que ce soit au plan associatif, ecclésial ou individuel et souvent dans la discrétion ! Le témoignage apporté par un membre du Secours Catholique du secteur en fin de célébration était là pour le rappeler justement ! Jackie Plesse délégué diocésain à la pastorale des migrants.

"Rendre présent le Christ parmi les migrants et les réfugiés implique des initiatives d’accompagnement solidaire, de valorisation des spécificités de chacun, de promotion d’actions politiques, sociales et économiques aptes à favoriser le respect de la dignité humaine, la tutelle de la famille, l’accès à une vie digne, le sentiment de se sentir membre de l’unique famille humaine" (p. Lorenzo Prencipe).

Horaires des messes

Tous les horaires des messes dans les 14 villages de la paroisse.

Voir les horaires