Prière

Ne pleurez pas sur ce que vous avez perdu, battez-vous plutôt pour ce que vous avez.

Ne pleurez pas sur ce qui est mort, battez-vous plutôt pour ce qui est vivant en vous.

Ne pleurez pas sur celui qui vous a abandonné, luttez plutôt pour celui qui est avec vous.

Ne pleurez pas sur ceux qui vous haïssent, battez-vous plutôt pour ceux qui vous aiment.

Ne pleurez pas sur votre passé, battez-vous plutôt pour ce que vous vivez actuellement.

Ne pleurez pas sur votre souffrance, luttez plutôt pour votre bonheur.

Pape François

Accueillir des réfugiés ?

 (Aux Prêtres, aux Diacres, aux Laïcs en mission ecclésiale, aux Communautés religieuses)      le 29 09 2015

Chers amis

Vous le savez, se pressent vers l’Europe en nombre croissant des personnes qui fuient les zones de tensions graves et de conflit dans le monde, très particulièrement le Moyen-Orient (Syrie-Irak) et la Corne de l’Afrique (Erythrée, Soudan). Et vous êtes plusieurs à demander des éclaircissements et des conseils quant à la participation qui peut être celle des Paroisses et des communautés religieuses dans l’accueil des réfugiés aujourd’hui et demain.

Nous ne connaissons pas le nombre des familles de réfugiés qui arriveront en Saône-et-Loire, ni les lieux qui les recevront. Des communes se sont portées volontaires pour cet accueil qui relève de la responsabilité de l’Etat. Et le Préfet a précisé que ce sont surtout les communes importantes qui seront sollicitées, et non pas les communes éloignées des grands centres urbains. Il a nommé Mme Perrier coordinatrice départementale pour l’accueil des réfugiés.                           L’Etat prend en charge :

-L’hébergement des demandeurs, via les places en CADA (Centres d’Accueil pour Demandeurs d’Asile) ou en ATSA (Accueil Temporaire Service de l’Asile), qui seront augmentées, et qui sont gérés par des opérateurs professionnels (en Saône-et-Loire, principalement l’APAR, l’ADOMA ou le PONT)

-Le versement d’une allocation

-L’accompagnement administratif et social

-Les besoins de soins, par la CMU

Chacun sait bien que l’accompagnement de ces demandeurs d’asile est le défi le plus difficile à relever, et qu’il nécessite un partenariat sous la responsabilité des pouvoirs publics, dès lors que nous voulons, à juste titre, prendre notre part dans cet effort de tout le pays.

Voici quelques conseils qui peuvent être utilement rappelés :

-Nous ne devons pas nous engager « la fleur au fusil », sans nous mettre en lien avec les pouvoirs publics, en particulier les mairies ou les communautés de communes qui vont centraliser des propositions locales d’accueil et d’accompagnement.

-Lorsque nous avons connaissance d’offres généreuses (logements, soutien scolaire), il faut les faire connaître au Maire de la commune, avec le plus de précision possible.

-Aucun accueil ne se fera sans passage par opérateurs compétents en termes d’accueil des demandeurs d’asile, qui gèrent les CADA : c’est à ces opérateurs professionnels qu’il incombe de monter les dossiers de demandes d’asile. Les associations de solidarité locales, en particulier les équipes locales du Secours Catholique, sont étalement à solliciter, compte-tenu de leur expérience en matière d’aide et d’accompagnement.

-Il n’est pas du ressort de l’Association Diocésaine de financer des hébergements de personnes déboutées ou de réfugiés dans des locaux d’Eglise. Si dans les temps à venir il devenait nécessaire d’envisager au cas par cas le logement de personnes démunies dans nos locaux, il faudrait tenir compte des impératifs juridiques, et pour cela, il est nécessaire de se mettre en relation avec l’Econome Diocésain. Concernant une éventuelle collecte de fonds pour la solidarité, elle devrait se faire via les organismes dédiés de l’Eglise, tels que le CCFD ou le Secours Catholique, ou d’autres associations…

-Plus généralement, il nous faudra veiller à ce que l’hébergement de familles de réfugiés dans une communauté ou chez un particulier leur garantisse une certaine autonomie (le logement dans une chambre non indépendante ne peut être que temporaire), et surtout qu’un accompagnement à la fois administratif et humain leur soit apporté. Les traumatismes vécus par ces populations supposent en effet qu’il leur soit témoigné de la fraternité, mais une fraternité concrète, incarnée dans les services précis.

N’oublions pas, cela étant, les demandeurs d’asile déjà déboutés et ceux issus d’autres pays qui risquent eux aussi de se retrouver déboutés et ainsi condamnés à la précarité.

Pour vous accompagner, une petite équipe de la Pastorale des Migrants, appuyée par le Secours Catholique, est à votre disposition si vous le souhaitez :

      Jacky. PLESSE – jacky.plesse00    gmail.com – Tel 03 85 32 31 60 – O u 06 65 69 35 68

                           En communion fraternelle avec vous dans le Christ.       

                                                                                      + Benoît RIVIERE, Evêqued’Autun, Chalon, Mâcon

Retraite proposée par Mgr Benoît Rivière

 du mercredi 28 OCTOBRE 2015  - 15 H-  au Dimanche 1er NOVEMBRE après la Messe de 11 H.



Accueil et Inscriptions :           Maison du Sacré-Cœur

                                                3 Ter rue de la Paix. 71600 PARAY LE MONIAL – TEL 03 85 81 05 43

Vieillir en beauté

Vieillir en beauté
C'est vieillir avec son coeur, 
Sans remord, sans regret, sans regarder l'heure.
Aller de l'avant, arrêter d'avoir peur.
Car à chaque âge, se rattache un bonheur.

Vieillir en beauté
C'est vieillir avec son corps
Le garder sain dedans, beau en dehors.
Ne jamais abdiquer devant un effort.
L'âge n'a rien à voir avec la mort.

Vieillir en beauté
C'est donner un coup de pouce
A ceux qui se sentent perdus dans la brousse.
Qui ne croient plus que la vie peut être douce.
Et qu'il y a toujours quelqu'un à la rescousse.

Vieillir en beauté
C'est vieillir positivement
Ne pas pleurer sur ses souvenirs d'antan.
Etre fier d'avoir des cheveux blancs
Car pour être heureux, on a encore le temps.

Vieillir en beauté
C'est vieillir avec amour.
Savoir donner sans rien attendre en retour.
Car où que l'on soit à l'aube du jour
Il y a quelqu'un à qui dire bonjour.

Vieillir en beauté
C'est vieillir avec espoir.
Etre content de soi en se couchant le soir.
Et, lorsque viendra le point de non-recevoir,
Se dire qu'au fond, ce n'est qu'un au revoir.

Un texte non signé, posté de l'ouest.... :



Horaires des messes

Tous les horaires des messes dans les 14 villages de la paroisse.

Voir les horaires