« Pendant l’Avent, soyons reconnaissants »

Homélie du 2ème dimanche de l'Avent. (10 décembre)

Chers amis, "pendant l’Avent, soyons reconnaissants".  Cette phrase que je vous propose, ce n’est pas un slogan que j’ai imaginé pour ouvrir le commentaire des textes de ce dimanche, mais le titre de l’article d’un hebdomadaire catholique bien connu, article qui parle d’un livre écrit par le Père Pascal Ide sur une pratique qui a été quelque peu oubliée, dit il !

Pascal Ide, prêtre et également médecin, écrit dans ce livre qu’il existe une formule qui est magique  et surtout biblique. Cette formule dilaterait le cœur et  serait source de bienfaits immenses pour notre corps, notre psychisme et notre esprit !Cette formule magique tient en un seul mot, un mot de 9 petites lettres, qu’il nomme : gratitude !
Cette gratitude serait en plus source de don de soi !  Pourquoi cela ? Parce que, dit-il, celui qui vit dans la reconnaissance renouvelle en permanence son énergie à se donner en retour !
Et voici comment le Père Pascal Ide définit la gratitude : la joie éprouvée face à un don que l’on reconnait ! D’ailleurs, pour ceux  et celles d’entre nous qui avons participé à la soirée de lundi sur les différents sens du pardon, nous pouvons y reconnaitre l’attitude qu’aurait pu ou qu’aurait dû avoir le fils cadet de la parabole lue dans l’évangile de Luc : accueillir avec joie, reconnaissance et gratitude le don que le père lui avait fait au moment du partage de ses biens avec son frère, le fils aîné.

Alors frères et sœurs, au long de ces 3 semaines du temps de l’Avent qui nous restent à parcourir jusqu’à la grande célébration de Noël, comme il est dans l’air du temps de fonder des mouvements, ne pourrions-nous pas nous inscrire au mouvement des Paroissiens Solidaires en Gratitude ? C’est important d’être dans la gratitude mais essentiel d’être aussi solidaires, en unité pour la mission ! De plus, ne trouvez vous pas que le nom de ce mouvement sonne assez bien : Paroissiens Solidaires en Gratitude : le PSG !
Etre ensemble en mission, déjà pleins de gratitude pour les dons que nous avons reçus au jour de notre baptême ! Bien sûr, tout d’abord, pour le don du Saint-Esprit ! Lui qui nous accompagne fidèlement jour après jour sur notre chemin d’homme et de femme engagé dans la vie familiale, professionnelle, associative.

Ce Saint-Esprit qui veut aussi faire de nous des citoyens responsables, capables de développer ce que le Pape François, dans son homélie pour la fête de l’Immaculée Conception, ce 8 décembre, a appelé des « anticorps » ! Développer des anticorps de l’Evangile pour repousser les virus, comme le virus de la résignation face à la dégradation environnementale, face également à l’exploitation de tant d’homme et de femmes !

Une écoute du Saint-Esprit qui nous amène à nous engager pour le Bien commun, dans le respect et la préservation de tout ce que le Créateur nous a confié : l’humanité et la nature à laquelle nous appartenons et à laquelle nous sommes liés jusque dans nos racines ! Et il y a urgence !

Cet Esprit-Saint, cet ami, toujours inspirant que nous retrouvons dans ces moments privilégiés de la prière, de l’écoute de la Parole de Dieu et de la liturgie. Ce Saint-Esprit qui nous donne des frères et sœurs en Eglise, souvent plus proches et plus attentifs que certains de nos frères et sœurs de chair.

Etre ensemble en mission, pleins de gratitude parce que les expériences de la vie nous ont permis de découvrir, nous ont révélés que nous avions besoin d’être sauvés ! Et voici que la lecture des Evangiles nous affirme qu’un Sauveur s’est révélé aux hommes et que nous pouvons l’inviter dans notre vie. Ce Sauveur ce n’est pas Che Guevara ! Ce n’est pas non plus le progrès technique, technologique ou informatique. Ce n’est pas non plus la consommation effrénée prônée par la publicité de notre époque.
Ce Sauveur est celui que nous découvrons dans la 1ère lecture, celui que le prophète Isaïe avait entrevu sept siècles avant le premier Noël: Il est tel un berger, il fait paître son troupeau, son bras rassemble les agneaux, il les porte sur son cœur, il mène les brebis qui allaitent ! Ce Sauveur a un cœur de père et de mère et ce cœur immense, cet amour immense, nous sont donnés en partage à nous simples mortels, pour que nous puissions le contempler, le scruter, le goûter, l’expérimenter et le laisser rayonner,  en le laissant agir dans notre vie quotidienne !

Alors comment ne pas vivre dans la gratitude les amis ? Est-ce que ce ne serait pas cela cette première conversion à laquelle nous appelle l’apôtre Pierre dans la 2ème lecture entendue ce matin ? Pierre écrit que le Seigneur ne veut pas laisser quelques uns se perdre mais que tous parviennent à la conversion. Entrer dans la gratitude d’être appelés à son service, d’être invités au partage de son amitié !  

Et nous, paroissiens de St JBB, n’avons-nous pas à plusieurs, œuvrer pendant plus de deux années, en communion avec des centaines d’autres de notre diocèse pour nous mettre à l’écoute du St Esprit et lui demander qu’il nous montre ce qui serait bon de mettre en route dans notre vie chrétienne, en relation avec nos contemporains, ancrés avec eux dans la société, pour être plus fidèles à notre mission ? Afin que la joie de l’Evangile habite en nous et que, comme le dit le Livre du synode dans sa conclusion, que nous nous considérions comme des lettres du Christ, confiés les uns aux autres dans le beau soin de la charité et de la foi : considérant chaque habitant ou voyageur en Saône et Loire comme celui qui, autant que nous, est aimé du Christ et pour qui le Christ a livré sa vie !

« Seigneur, Esprit-Saint, nous nous présentons encore à Toi au cœur de cette Eucharistie, te demandant de faire de ce petit peuple que nous sommes, un peuple eucharistié, habité, comblé  de gratitude envers Ton amour, ouvert aux autres, à tous les autres sans exception, soucieux de chaque situation et fort de l’Espérance qui nous guide : Toi qui te tiens au milieu de nous, comme le Sauveur bienaimé qui nous réconforte, nous soutient et nous fortifie !
Amen

Jackie PLESSE - Diacre -

Horaires des messes

Tous les horaires des messes dans les 14 villages de la paroisse.

Voir les horaires