Dimanche 24 juillet 2017

Nous étions heureux d'accueillir le père Georges AUDUC, à l'église de Brienne.
Désormais, les pères Georges et André AUDUC, ainsi que le père GUIMET viendront célébrer dans notre paroisse saint Jean Baptiste en Bresse, afin que nous puissions célébrer tous les dimanches, à 10 heures 30.

L'église de Brienne était pleine, chaleureuse.. Des fillettes, en l'honneur de la sainte Madeleine, nous distribuaient des madeleine à la sortie de la messe !
En pièce jointe, l'homélie du père Auduc.
Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Homélie-Père-Auduc.pdf)Homélie-Père-Auduc.pdf[ ]104 Ko

Notre Père...

Notre Père qui es toujours avec nous
et qui souffres quand tu vois souffrir tes enfants,
que ton nom et celui de ton Fils Jésus soient bé
nis.


Accueille auprès de toi ceux qui nous ont quittés.
Pour que ta volonté puisse devenir fête,
accorde-nous de vivre dans ton amitié
et de les rejoindre un jour dans ton royaume.

Donne-nous aujourd'hui, par ton pain partagé,
la force de tenir debout et de revivre.
Garde-nous à l'écoute de ta parole,
Attentifs aux appels du monde et de nos frères.


Ouvre nos coeurs à ta miséricorde.
Pardonne nos révoltes, nos doutes et nos faiblesses,
comme nous pardonnons à ceux qui nous blessent.

Délivre-nous de la désespérance
et apprends-nous la confiance et la paix.
A
men.


Transmis par Odile, membre du mouvement de la pastorale familiale Espérance et Vie, qui accompagne veufs et veuves de tous âges. (Cette prère a été rédigée par l'équipe nationale)

L'évêque d'Autun, à tous les jeunes de Saône et Loire

C’est toujours important pour moi de vous rencontrer, vous les jeunes. Dans ma vie d’évêque, cela m’arrive de temps en temps ; vous avez beaucoup d’attentes et beaucoup de questions, et c’est cela qui fait que les rencontres avec vous sont passionnantes. Quand je vous rencontre, j’ai le sentiment que vous vous attendez à être regardés au meilleur de vous-mêmes.

J’aurais aimé pouvoir vous écouter tous et vous parler, en ce moment où les chrétiens du monde entier prient et se réjouissent à cause de ce qui est arrivé à Jésus : ce qui lui est arrivé fait changer le regard sur les autres, sur soi-même, et sur l’avenir du monde. Ce qui lui est arrivé, c’est aussi ce qui arrive pour nous, car il a donné sa vie librement pour tous les humains de tous les temps, et il continue de prier pour nous et de nous arracher à la mauvaise vie et aux mensonges.

Lire la suite...

Dans un monde qui change, retrouver le sens du politique

"En cette période de préparation à des élections importantes pour notre pays, le désir est grand de réussir à nous entendre les uns et les autres. Mais y-a-t’il en France un socle sur lequel nous appuyer tous ensemble ? La parole humaine est chargée d’unir, disait un humble curé, proche de chez nous. Elle n’est pas faite pour stigmatiser et pour opposer. Elle jaillit de la confiance et de la recherche de ce qui est vrai et bon. Nous savons, en effet, que la confiance dans la parole donnée permet de déployer la vie en société, à commencer par la vie familiale. La parole permet aux hommes de se dire les uns aux autres ce qui a du prix pour eux (Cf. le document du conseil permanent des évêques de France sur le sens du politique).

Lire la suite...

Thomas, notre jumeau... (merci, frère Benoît !)

23 avril 2017, 2e dimanche de Paques, Année A,  (Jn 20,19-31)



Nous connaissons bien ce passage de l’apparition de Jésus ressuscité aux onze puis à Thomas avec un décalage d’une semaine… Le personnage de Thomas « l’incrédule » a fait couler beaucoup d’encre, sauf que bon nombre de commentateurs oublient que l’Évangile est d’abord écrit pour ses lecteurs, c’est-à-dire chacun d’entre nous. En fait, à travers la figure de Thomas, notre jumeau, l’évangéliste Jean se livre à une véritable catéchèse. Catéchèse portant sur l’assemblée dominicale, sur l’enseignement des apôtres et sur la foi. Le petit sommaire sur la première communauté de Jérusalem dans les actes nous donne la clef de lecture de notre passage d’Évangile : « Les frères étaient fidèles à écouter l’enseignement des Apôtres et à vivre en communion fraternelle, à rompre le pain et à participer aux prières. La crainte de Dieu était dans tous les cœurs ; beaucoup de prodiges et de signes s’accomplissaient par les Apôtres. » (Ac 2,42-43)

Lire la suite...

Horaires des messes

Tous les horaires des messes dans les 14 villages de la paroisse.

Voir les horaires