Pèlerinages du diocèse

Pélerinage au sanctuaire de Notre Dame de la Salette

Nous vous invitons à vous joindre à nous du 29 au 31 mai 2015.

Un car sera organisé, le prix de transport dépendra du nombre des inscrits et vous sera communiqué ultérieurement.

Pour tous renseignements supplémentaires, n’hésitez pas à nous contacter, à la Maison Diocésaine Saint Désert : au 03 85 47 16 30 ou 03 85 47 93 82.


Le Pélerinage à Notre-Dame de la Chaux


La chapelle de la Chaux située sur la route de Chalon à Cuisery, sur la commune de Cuisery, fait partie de la grande paroisse Saint-Jean-Baptiste en Bresse. Elle est le lieu d’un pélerinage ancien confié à la responsabilité de la paroisse. Après le départ de la communauté des Béatitudes, elle reste un lieu de prière ouvert à ceux qui viennent y prier avec Notre-Dame.

Le pèlerinage toujours célébré traditionnellement le 8 septembre, fête de la Nativité de la Sainte Vierge, demeure comme par le passé, populaire et fréquenté : c’est le jour de la fête annuelle de Cuisery où les pèlerins affluaient de tous les pays environnants. Les apparences ont quelque peu changé mais non la ferveur : autrefois les implorations portaient surtout sur le soulagement des misères corporelles : on demandait des guérisons, en particulier pour les maladies infantiles ; on usait largement de l’eau de la fontaine, on en recueillait.

Maintenant l’accent porte davantage sur les prières où chacun confie à la Vierge le soin de ses soucis et de ses misères, et sur les manifestations collectives (pèlerinage annuel) qui revivifient la foi. Le jour du pèlerinage, des prêtres du diocèse ou invités animent et dirigent les pélerins. Des laïcs, continuant la tradition des fondateurs, tels Mr Tupinier, pourvoient généreusement aux tâches matérielles et à l’organisation des cérémonies.

Ainsi Notre-Dame de la Chaux poursuit depuis les âges lointains le développement de la foi et le soulagement des misères. Les aspects ont pu changer, la piété et la confiance sont restés les mêmes. Si la misère des corps a quelque peu diminué, grâce aux progrès de la médecine, notamment en ce qui concerne les petits enfants, les difficultés morales et spirituelles des âmes sont toujours vivantes dans un monde marqué par les techniques et les contraintes modernes.

Après de terribles guerres et au milieu des inquiétudes et soucis quotidiens, les chrétiens se tournent volontiers vers Celle qu’on appelle « Reine de la Paix ». L’humble requête que Péguy adressait au début du siècle dernier à Notrre-Dame de Chartres est encore valable pour nous, chrétiens d’aujourd’jhui :

« Nous ne demandons rien, refuge du pécheur, Que la dernière place en votre purgatoire, Pour pleurer longuement notre tragique histoire Et contempler de loin votre jeune splendeur ».

Prière.

Ô Vous en qui nos pères avaient mis toute leur confiance, Notre-Dame de la Chaux, étendez sur nous Votre puissante protection : soyez notre secours Dans les périls de cette vie, notre appui, Notre douce consolation ; Aidez-nous à servir votre divin Fils Et faites-nous vivre e mourir dans son Amour. Amen.

(d’après le fascicule « Notre-Dame de la Chaux, Cuisery » qu’on peut trouver à la paroisse)