3ème dimanche de carême

«Aller au ciel, ce n’est pas seulement trouver ceux que nous avons aimés, mais aimer ceux qui nous parurent méprisables, acquiescer à la promotion des ouvriers de la dernière heure, entrer à la fête donnée pour la pauvre cloche, l’enfant prodigue, les marmiteux et hurluberlus de tous bords. C’est être reçu par le plus antipathique, devenant pour nous spécialement le maître de maison ; ayant été pour moi le plus repoussant sur la terre, il était maintenant le commissaire du ciel, celui que le Seigneur avait placé là comme une digue pour faire monter le niveau de ma charité…

Car si le bourreau doit admettre qu’il ne pourra recevoir sa joie que des mains de sa victime, le bienfaiteur doit souffrir que son protégé, en dernier lieu le protège.
Si ma vie à venir consiste à voir face à face ce Lazare qui à présent me dégoûte, j’ai intérêt, dès à présent, à surmonter ma sensibilité électrique, et à l’aimer comme il est aimé par Dieu, sans quoi mon éternité céleste se changera en une perpétuité infernale.»
                                                      
  (Extrait du « Paradis à la porte » de Fabrice Hadjadj)

 

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (4-mars.pdf)4-mars.pdf[ ]361 Ko

Horaires des messes

Tous les horaires des messes dans les 14 villages de la paroisse.

Voir les horaires