Les scrutins, trois rites pénitentiels pour les catéchumènes durant le carême

Bonjour à tous,

Durant ce temps de Carême, nous sommes invités à aller au fond de nous mêmes sous le regard miséricordieux de Dieu, comme dans la rencontre inattendue de la samaritaine avec Jésus.

L’Eglise, nous propose de vivre le carême en union avec les catéchumènes du diocèse qui seront baptisés à Pâques. Aujourd’hui notre communauté paroissiale, accueille avec joie Fatima comme future baptisée.

Le temps de carême est un temps fort pour les catéchumènes, temps de discernement vécu dans l’attente, dans la joie de vivre en Eglise, dans le silence et le recueillement. 

J’aimerai partager avec vous un temps fort vécue le 14 février par les catéchumènes de notre diocèse.

En présence de l’évêque, au Creusot, le premier dimanche de Carême a été consacré au rite de «  l’appel décisif ».

16 catéchumènes du diocèse dont Fatima ont été reçus par l’évêque.

L’évêque agissant au nom du Christ et de l’Eglise, appelle les futurs baptisés pour qu’ils soient initiés par les sacrements du baptême, de la confirmation et de l’eucharistie. « L’appel décisif » inaugure un temps fort pour les futurs baptisés.

Durant le carême, il y a 3 dimanches consacrés aux «  scrutins ». Les catéchumènes, unis à la communauté locale se préparent aux fêtes pascales. Dans ce but sont offerts les « scrutins. »

Que veut dire le mot « scrutin » dans nos célébrations religieuses ? Ce mot évoque le discernement entre la lumière et les ténèbres . Les appelés sont invités à la conversion, à se tourner vers le Seigneur pour se voir à sa Lumière ; «  se laisser scruter par Dieu », ces rites éveillent le désir d’être purifié et d’être instruits peu à peu du mystère du péché et de ses conséquences

Le mot scrutin peut paraître étrange, mais, déjà dans la Bible le psaume 139 nous dit que Dieu scrute les reins et les cœurs… au fond, Dieu regarde avec miséricorde le futur baptisé et l’invite à discerner dans sa vie ce qui est la tentation au mal et à entreprendre une démarche de conversion. Ces rites    «  ont ce double but :  faire apparaître dans les cœurs des futurs baptisés ce qu’il y a de faible, de mauvais, pour les guérir, et ce qu’il y a de bien, de bon  pour les affermir. Ces rites sont donc fait pour purifier les cœurs et les intelligences et ils donnent aux futurs baptisés la force et la grâce du Christ.
Ces rites sont brefs, ils sont réalisés après l’homélie.

-   Maintenant Fatima va être invitée par le P. Jean Luc à s’avancer et à s’incliner.

-   Suit un temps de prière silencieuse.

-   Puis une prière Litanique et une oraison pour la catéchumène, pour les membres de la communauté chrétienne, pour tous les enfants, pour tous les hommes et toutes les femmes du monde.

-   Ensuite, il y a la « prière d’exorcisme », qui est en lien avec l’évangile que nous venons d’entendre. A la fin de la prière, le prêtre, étend les mains sur la future baptisée.

L’« exorcisme » n’est pas un rite d’expulsion. Les exorcismes sont destinés à délivrer de l’influence du mauvais, à ouvrir à la grâce du Christ. La prière s’adresse à Dieu pour lui confier la future baptisée et demander pour  qu’à la suite du Christ, elle puisse avancer avec confiance vers le moment de la nouvelle naissance.

-   Finalement le célébrant invite la catéchumène à quitter l’assemblée sous la protection du Seigneur. Ce n’est pas une « exclusion », mais plutôt un rite de séparation momentanée . Elle ne sort pas seule. Elle sera accompagnée par ses accompagnateurs et instruite par un temps de catéchèse.
Pourquoi cette séparation avec l’assemblée ? Parce que les futures baptisés sont dans l’attente de participer pleinement à l’Eucharistie. Ils doivent creuser en eux le désir de Dieu, ils n’ont pas encore la connaissance du mystère de l’eucharistie.

Mercedes Garmendia, qui accompagne Fatima pendant sa préparation au Baptême.

Horaires des messes

Tous les horaires des messes dans les 14 villages de la paroisse.

Voir les horaires