Transmission d'un courrier du Père Denys :

À mes ami(e)s et paroissiens/paroissiennes des Maisons de retraite de Cuisery et Romenay

Chers ami(e)s,

Noël vient de passer et le Nouvel An s’approche.

J’ai commencé cette année qui s’achève avec vous, célébrant la messe à la chapelle de la maison de retraite de Cuisery ou à la salle à manger de celle de Romenay. Maintenant le père Jean-Luc est avec vous, vous devez apprécier sa gentillesse, sa joie de vivre et sa foi profonde.



Je vous ai quittés en juillet dernier pour retourner au Brésil, dans le diocèse de Viana qui fait partie de l’Etat du Maranhão, Nord du Brésil. Nous sommes juste en dessous de l’Equateur, il fait très chaud. Depuis que je suis arrivé nous n’avons eu que quelques gouttes de pluie le 8 octobre qui était le jour de mon anniversaire (donc arrosé), depuis plus rien.

Les paysans qui restent encore dans les villages ont nettoyé leurs terrains et attendent la pluie pour planter : le manioc, les haricots, encore un peu de riz, mais celui-ci est de plus en plus acheté à l’extérieur. Ils plantent aussi le manioc dont ils font une succulente farine grillée, à la mode des indigènes de la région, c’est ce qui me rappelle le plus le pain de chez nous.

Je circule beaucoup surtout en cette saison où les routes (très peu sont goudronnées) sont sèches. Je vais de village en village pour célébrer la messe annuelle ou la messe du saint patron, c’est aussi l’occasion pour les familles de faire baptiser leurs enfants.

J’ai dû ranger un peu la maison pour pouvoir m’installer, mon prédécesseur a été nommé comme directeur du grand séminaire diocésain, il n’a pas eu le temps de le faire.

Nous n’avons pas de maison de retraite comme chez nous, beaucoup de personnes âgées restent à la maison, aidant leurs enfants de leur retraite. Le système hospitalier est un peu précaire, pour bien se faire soigner il faut aller à la capitale de l’Etat, São Luis à quelques 250 kms d’ici.

Beaucoup d’accidents de motos aussi sur nos routes mal entretenues, c’est devenu le moyen le plus commun pour se déplacer.

Les églises sont bien vivantes, beaucoup de chants et d’accompagnement musical, mais comme partout c’est le petit nombre quand même qui fréquente. Les jeunes sont un peu plus présents que chez nous et animent bien nos célébrations, surtout nos messes avec leurs batteries et guitares. C’est parfois un peu bruyant !

Nous préparons à la paroisse la fête de notre saint patron, Saint Sébastien, le 20 janvier. Il va y avoir beaucoup de mouvements, il faudra que je me réhabitue.

Je pense bien à vous et à tous les paroissiens de notre grande paroisse de St Jean-Baptiste, priez aussi pour moi, pour nous, dans ce pays où il y a encore bien des choses à faire pour que les gens puissent s’en sortir. Mais la joie de vivre et la gentillesse sont là au rendez-vous.

Je vous souhaite à tous, et à toutes, une belle année 2016 et la meilleure santé possible. Dites mes amitiés aussi au personnel et à la direction de la maison ainsi qu’aux personnes de la paroisse qui viennent vous visiter, et au père Jean-Luc que je salue bien à cette occasion.

Merci pour ces bonnes années que j’ai passées avec vous.              

père Denys Perret


Horaires des messes

Tous les horaires des messes dans les 14 villages de la paroisse.

Voir les horaires