Joyeux Noël du Brésil

Message du Père Denys... :

NOËL !

Un enfant nous est né, le Fils de Dieu fait homme


Joyeuse nouvelle dans ces temps de détresse. Nous avons accompagné les événements qui ont touché notre pays, en communion avec ce que vit l’ensemble de notre Planète.

Ici, avec la chaleur et les pluies qui ne viennent pas, personnellement j’attendais beaucoup des décisions du sommet de Paris. Les médias lui ont fait peu de place dans nos actualités. On parle plus du projet d’ « empêchement » qui vise notre présidente de la République. Manœuvre triste et sordide d’un ensemble de forces politiques qui ne se résignent pas d’avoir perdu les dernières élections et qui font tout ce qu’elles peuvent pour entraver l’action d’un gouvernement qui veut donner sa place aux exclus.

Je suis arrivé au diocèse de Viana depuis la mi-août, deux à trois mois où j’ai fait de nombreuses visites aux anciennes paroisses et quelques remplacements, avant de prendre mon poste le 8 novembre à Matinha, ancienne paroisse où j’étais encore il y a dix ans. Reprendre une paroisse en pleine effervescence après le passage d’un prêtre, missionnaire fidei donum italien pendant 6 ans, est plein de richesse et de surprise. Je constate une vitalité des nombreuses communautés des villages qui composent notre paroisse : une soixantaine éparpillée dans un rayon de 40 à 60 kms. En cette période d’ « avant les pluies » (qui ne viennent pas), c’est un festival de célébrations et de fêtes patronales où ont lieu un grand nombre de baptêmes. Je suis et termine le programme tracé par mon prédécesseur, ce qui n’est pas de tout repos. Mais j’aime cette rencontre avec les gens.

Nous avons fait notre Assemblée paroissiale annuelle pour définir le programme des activités et engagements pour l’année qui viennent. 5 priorités sont retenues pas les diocèses du Brésil : une Église en état permanent de mission, une Église lieu d’Initiation à la vie chrétienne, une Église où la Parole de Dieu est lue et pratiquée, une Église, « communauté de communautés », une Église enfin engagée dans la défense de la vie en plénitude. Ce sont les grandes orientations de l’Assemblée continentale à Aparecida en 2007. On y sent la marque du pape qui en fut l’un des présidents et rédacteurs.

Noël sera célébré, au niveau de l’eucharistie, dans quelques communautés et principalement dans l’église centrale (la Matriz). Nous venons d’y vivre aujourd’hui l’ouverture de l’Année sainte de la miséricorde. Beaucoup de travail en perspective. Je vis avec un jeune diacre qui se prépare au sacerdoce, et collabore avec des religieuses de la congrégation de Saint Joseph de Sardaigne. Elles font un travail intéressant d’éducation auprès des jeunes filles et adolescentes de notre petite ville. Beaucoup de drogues sont répandues dans les quartiers et de prostitution. La pauvreté reste présente, même si le nombre de motos qui sillonnent les rues donnent le change. Elles sont aussi le fruit des aides à l’agriculture que le gouvernement octroie et qui devraient être appliquées au développement des cultures ou élevages locaux. 

La corruption ou le sauve-qui-peut sont répandus à tous les niveaux de la société. L’Eglise parfois n’y échappe pas. Nous avons à faire un grand effort pour être des communautés de vie et de foi crédibles qui ne se laissent pas gagner par l’esprit du profit ou de la débrouille.

Que le Sauveur qui naît encore parmi nous nous prépare à son avènement définitif.

Mes amitiés à tous. Joyeux Noël encore, denys

p.s. je suis en communion avec vous dans la réalisation du synode diocésain en cours.

Horaires des messes

Tous les horaires des messes dans les 14 villages de la paroisse.

Voir les horaires