Église de Brienne

L'origine de l'église de Brienne remonte au XIIe siècle. En 1365 le vénérable messire Pierre Morlet est le premier curé, mais l'église n'est consacrée officiellement qu'en 1443, le 3 novembre par Mgr Richard; évêque de Philippe vicaire général de Mgr Amédée de Talane, archevêque de Lyon. À cette époque, Guillaume Pasqual est curé depuis 1434.

C'est en 1884 qu'il est officiellement question de restaurer l'église en l'agrandissant et de refaire d'urgence le choeur alors délabré.

La commune de Brienne qui s’appelait autrefois « Briana » compte actuellement 444 habitants.

Les moines de Tournus y possédaient un prieuré au lieu dit « Le Château ». La paroisse dépend alors du duché de Bourgogne. L’église ne fut consacrée qu’en 1442. La révolution a laissé des traces profondes dans la localité devenue commune en 1790. Par décret de 1793, elle est annexée à la commune de Cuisery pour l’exercice du culte. Le presbytère est alors confisqué et vendu. Ce n’est qu’en 1856 qu’un prêtre est nommé à résidence. En 1848 l’église possédait un clocher. Le budget des travaux entrepris à la fin du XIX° siècle pour sa restauration n’était pas suffisant; le clocher a été abandonné.

De nouveau, 100 ans plus tard, des travaux ont été entrepris. La forte circulation de la RD975 ayant provoqué des lézardes, l’édifice menaçait de s’écrouler. Puis, en 1994, une rénovation complète fut entreprise. Ce n’est qu’en 1868 qu’une maison communale fut inaugurée; elle comprenait une mairie et une école. Cette maison communale a pris ses fonctions finales actuelles en 2001. Après la défaite de Waterloo, Brienne a connu des périodes difficiles. La population devait subvenir aux besoins de 9000 Autrichiens ayant établi leur campement sur place. Une léproserie était située au lieu dit « Vallière ». 

Entre 1905 et 1940 Brienne fut un village prospère avec de nombreux artisans et commerçants; commerce facilité par le passage du chemin de fer Tournus-Louhans: le Tacot avec une gare en bas de Brienne. Une écluse fut construite à la fin du XIX° siècle. La guerre de 14/18 a pris 19 enfants de Brienne et celle de 39/45 la vie de Mr Billet. Après la destruction du pont de Cuisery par les troupes allemandes, seul un bac permettait de traverser la Seille, et ce durant plusieurs années Guy MAZOYER, Briennard de naissance et de coeur. 

Propos recueillis par Colette d’Yvernois

{rokbox album=|myalbum|}images/stories/eglises/brienne/*{/rokbox}


Horaires des messes

Tous les horaires des messes dans les 14 villages de la paroisse.

Voir les horaires